INFORMATIONS HISTORIQUES

Les premières nouvelles sur Chiaravalle remontent au XII° sec. av. J. C., mais puisque la ville a été fondée sur l'Abbaye cistercienne de "Santa Maria in Castagnola" les vraies racines historiques doivent remonter à 1172, quand on a commencé la construction de l'actuelle Abbaye qui a eu un passé bénédictin, une installation monastique voulue, selon la légende, par la reine Teodolinda.

La forêt de Castagnola, située à quelques kilomètres de la mer Adriatique et au centre de l'importante vallée du fleuve Esino, jouissait d'une position stratégique exceptionelle située entre le duché longobard de Spoleto et trois importantes villes de la Pentapoli Bizantine: Jesi, Senigallia et Ancona.

La réforme cistercienne de Saint Bernard transforme le monastère en un centre de culture religeuse très important au Moyen Âge et nous pouvons dire que son influence arrive jusqu'à l'époque moderne et contemporaine. En effet l'histoire moderne de Chiaravalle commence en 1759, quand naît l’industrie du tabac autorisée par le Cardinal Commendataire Corsini.

L'entreprise surgissait le long d’un canal artificiel dans un modeste édifice qui était une fois le moulin des moines, alors que le tabac cultivé dans les campagnes alimentait un commerce florissant. La Manifacture tabacs s'est développée jusqu'à devenir l'une des plus importantes industries de la région, permettant la naissance et le développement de ce qui est actuellement le centre urbain de la ville de Chiaravalle.

Piazza Mazzini

Le plus illustre parmi les personnages nés dans la ville est la grande pédagogiste Maria Montessori née en 1870 et sûrement l'une des personalités les plus importantes du monde dans le secteur de l'éducation.

Maria Montessori

(Éducation) Dans la commune on a fondé une section de l'association nationale "Opera nazionale montessoriana" et récemment sa maison natale a été acheté pour être trasformée en centre de diffusion de son oeuvre et de sa pensée.

De l'époque contemporaine nous signalons l'écrivain Massimo Ferretti (1935/1974) auteur d'oeuvres en vers et en prose appreciées par la critique italienne et auquel a été dediée la Biblioteque Communale.